MES P'TITS CONTES - LES LUTINS ET LE CORDONNIER

MES P'TITS CONTES - LES LUTINS ET LE CORDONNIER

Collection : MILAN
$70.00

Devenu très pauvre, un cordonnier n'avait même plus de quoi se chausser. Un matin, il découvre, à l'endroit où il avait laissé la veille son dernier morceau de cuir, une paire de chaussures toutes neuves. Des chaussures si parfaites qu'il les vendit à un très bon prix. Le lendemain, le miracle se reproduit, mais cette fois il n'y a pas une mais deux paires de chaussures. L'histoire se répète ainsi tous les soirs, si bien que le cordonnier finit par s'enrichir. Peu avant Noël, le cordonnier et sa femme décident de rester éveillés pour découvrir l'identité de leur mystérieux bienfaiteur. Cachés dans un placard, ils voient arriver deux petits lutins, simplement vêtus de guenilles et d'un bonnet, qui commencent à coudre des souliers. Pour les remercier, le cordonnier et sa femme confectionnent des habits qu'ils déposent la nuit suivante. Tous joyeux, les lutins ainsi vêtus, n'eurent plus besoin de travailler. Quant au cordonnier, il continua seul son travail et vécut heureux et à l'abri du besoin jusqu'à la fin de sa vie.

Book Title MES P'TITS CONTES - LES LUTINS ET LE CORDONNIER
Editor MILAN
Type Book
Author JAKOB ET WILHELM GRIMM
Size 16,8 cm — 17,5 cm — 1 cm | 20 pages
Reference code 9782745994639
Age / Tags 3-6 classique conte lutin mes p'tits contes

Devenu très pauvre, un cordonnier n'avait même plus de quoi se chausser. Un matin, il découvre, à l'endroit où il avait laissé la veille son dernier morceau de cuir, une paire de chaussures toutes neuves. Des chaussures si parfaites qu'il les vendit à un très bon prix. Le lendemain, le miracle se reproduit, mais cette fois il n'y a pas une mais deux paires de chaussures. L'histoire se répète ainsi tous les soirs, si bien que le cordonnier finit par s'enrichir. Peu avant Noël, le cordonnier et sa femme décident de rester éveillés pour découvrir l'identité de leur mystérieux bienfaiteur. Cachés dans un placard, ils voient arriver deux petits lutins, simplement vêtus de guenilles et d'un bonnet, qui commencent à coudre des souliers. Pour les remercier, le cordonnier et sa femme confectionnent des habits qu'ils déposent la nuit suivante. Tous joyeux, les lutins ainsi vêtus, n'eurent plus besoin de travailler. Quant au cordonnier, il continua seul son travail et vécut heureux et à l'abri du besoin jusqu'à la fin de sa vie.